Quand la minorité fait peur à la majorité

Publié le par Luçon Cap 2020

La minorité au conseil municipal ferait-elle peur à la majorité luçonnaise ?

C'est la question que l'on peut se poser.

Suite aux élections municipales de mars 2014, la nouvelle équipe d' opposition Luçon Cap 2020 décidait de recourir à son droit d'écrire "le mot de l'opposition" dans le "Petit Luçonnais" (PJ photo 1). Mot qui était depuis très longtemps absent des boîtes aux lettres luçonnaises. Celui-ci fût naturellement accordé, mais accompagné d'un encadrement strict de 1200 caractères espaces compris...

Notre premier mot de l'opposition fut publié dans le N°38 de Juin.

Entre-temps, l'édito du directeur de publication (notre maire) fit son apparition au N°36 du mois d'avril (PJ photo 2), puis en octobre au N°42, vint s'ajouter "la parole à la majorité" ! (PJ photo 4)

(Nous remercions par ailleurs la majorité de nous avertir du contrôle de la ville par la chambre régionale et territoriale de la cour des comptes.)

De là, à dire que nous leur faisons peur...

Quant au fond du problème, la communication municipale, nous restons sur nos positions. (PJ photo 3)

Une chargée de communication, une graphiste, deux journalistes (?), 5400 exemplaires imprimés par mois du Petit Luçonnais (soit 64800 par an en couleurs) distribués par du personnel d'actif emploi, l'hébergement et la gestion du site internet de la ville, de TLSV plus les diverses publications, OUI les contribuables luçonnais passent à la caisse.

Enfin, si notre quotidien local (Ouest-France) n'informe pas comme on pourrait le souhaiter sur l'actualité de notre cité, c'est tout simplement par manque de sujets. Il suffit de reprendre les articles du Petit Luçonnais pour se rendre compte que ce n'est qu'une reprise d'informations déjà traitées par notre canard rennais.

La communication, souvent sélective pour quelques associations "amies" laisse parfois sans voix. La dernière en date, le tweet du compte officiel de la ville (PJ photo 5) sur le loto DES AMIS DU CHEVAL ET DU CHIEN, présidé par l'ancien premier adjoint et actuel adjoint au maire à l'urbanisme...

De nombreuses associations luçonnaises souhaiteraient être aussi mises sur le devant de la scène d'une telle façon...


 

Quand la minorité fait peur à la majorité
Quand la minorité fait peur à la majorité
Quand la minorité fait peur à la majorité
Quand la minorité fait peur à la majorité
Quand la minorité fait peur à la majorité

Commenter cet article

Constantin 05/11/2014 11:57

Bon courage